GéoPlateforme17
 
Imprimer

Organisme

 
Organisme
LIENSS
Type de structure
Laboratoire de recherche
Partenaires
CDC Oléron, DDTM 17, Pays Marennes Oléron, communes associées, UMR GRED IRD Université de Montpellier 3

Informations générales

 
Nom du projet
RISKS
Type de projet
Recherche

Coordonnées

 
Personne référente
Virginie DUVAT-MAGNAN
Adresse
2, rue Olympe de Gouges, LIttoral ENvironnement et Sociétés (LIENSs) - UMR 7266 Bâtiment ILE
Ville
La Rochelle
Code postal
17 000
Téléphone
Email
Localisation
static map

Informations détaillées

 
Financeurs
Années de réalisation
  • 2013
  • 2014
  • 2015
  • 2016
Montant global du projet
Territoire couvert
Département : Charente-Maritime
Thématique
  • eau
  • Littoral
Enjeu
Actions réalisées
Ce programme porte sur 4 communes qui ont été choisies avec les acteurs partenaires, la CDC de l’île d’Oléron et l’État : Saint-Trojan-les-Bains, Saint-Pierre-d’Oléron, le Château-d’Oléron et Saint-Georges-d’Oléron. La phase 1 de ce programme (2013-14) consiste à approfondir le diagnostic de vulnérabilité qui a été réalisé dans le cadre du PAPI afin de soutenir les acteurs dans la réduction de la vulnérabilité. Elle repose sur la constitution d’une base de données géoréférencées qui permettra de renseigner 5 indicateurs de vulnérabilité relatives à : (1) la caractérisation des aléas météo-marins (à partir de données « érosion » et « submersion » disponibles) ; (2) la catégorisation des enjeux (éléments exposés) ; (3) l’exposition des enjeux (croisement des indicateurs 1 et 2) ; (4) la nature et l’état des « zones tampons naturelles » (dunes et marais) qui protègent les enjeux ; (5) la défense des côtes par des ouvrages d’ingénierie. En complément, dans le cadre d’une collaboration avec l’université de Paris I et l’École Pratique des Hautes Etudes de Dinard, une étude des perceptions et représentations des risques liés à la mer va être réalisée.
La phase 2 du projet, qui n’a pas encore obtenu de financement, consisterait à reconstruire les trajectoires de vulnérabilité des communes étudiées à partir d’une approche historique visant à renseigner les mêmes indicateurs que pour l’actuel à des pas de temps passés (60 dernières années, 2 derniers siècles). Ce travail de reconstruction historique interviendrait en soutien à l’analyse et à la hiérarchisation des facteurs de vulnérabilité. Dans l’attente de financements dédiés, il a été engagé sur des bases expérimentales. Il est prévu de le doubler d’un volet prospectif qui inclurait les impacts attendus du changement climatique.
 
Document 1
Document 2
 
1