GéoPlateforme17

DU SAUJON GPULe GéoPortail de l'Urbanisme (G.P.U.) s'enrichit de jour en jour de nouveaux documents d'urbanisme (D.U.).

C'est le cas de celui de la commune de Saujon sur notre département. L'exemplarité des deux communes publiées à ce jour (Saujon et Ballon), en sus des obligations légales devrait donner de l'impulsion à l'ensemble des collectivités concernées.


Pour rappel : à compter du 1er janvier 2020, tous nouveaux document d'urbanisme ou toutes modifications d'un document d'urbanisme existant survenus après le 01/01/2016, devront être publiés sur le GéoPortail de l'Urbanisme pour être opposable.


Bien que la date paraîsse encore lointaine, il convient d'ores et déjà de se préparer à cette échéance. Pour se faire, il est rappelé que Géo17 porte un marché de numérisation des D.U. en collaboration directe avec cinq intercommunalités de Charente-Maritime afin de répondre aux besoins de normalisation et de dépôt sur le G.P.U.


En savoir + : téléchargez la plaquette relative au marché de numérisation dans le catalogue de service de la GéoPlateforme17 et contactez : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

IMG 5448 NLsept2017Jeune élu depuis 2014, plusieurs fonctions m'ont été confiées pour lesquelles je me tiens le plus disponible possible de façon à assumer toutes mes responsabilités.
Avant tout agriculteur, j'exerce des mandats d'élu local : maire adjoint à la commune de Les Gonds, élu sur le nouveau canton de Thénac, inscrit dans la majorité de Dominique Bussereau je suis vice-président du département en charge de la citoyenneté.

Quelle a été votre motivation pour prendre la présidence de Géo17 ?
Bien que le S.I.G. semble de prime abord très technique, l'utilité de la mise à disposition d'informations géographiques en ligne est avérée tant pour les citoyens que pour les élus. Quand on pense à l'usage, cela démocratise la technique.
Ma connaissance du territoire et mon envie d'apprendre au contact de tous, tout en m'appuyant sur les éléments forts de la politique départementale S.I.G. pré-existante me permettra de m'impliquer facilement dans ce dispositif en entraînant dans mon sillon d'autres élus. A ce titre, je ne travaille pas seul et collabore désormais en binôme avec Caroline Campodarve, 1ère adjointe à la mairie de Rochefort et conseillère départementale. Elle m'accompagne dans cette tâche en prenant la présidence du Comité d'Orientations.

Géo17 a souhaité évoluer depuis décembre 2016, quels sont les changements en cours ?
N'ayant pas pour habitude de regarder dans le rétroviseur, ma volonté est de s'appuyer sur ce qui se faisait de bien et de continuer dans le bon sens. Le Conseil Départemental a souhaité renforcer la politique départementale S.I.G. en mettant en place deux nouvelles instances : le Comité d'Orientations et le Comité Stratégique pour se rencontrer et être réactif afin d'impulser une nouvelle dynamique.

 

 

           M. Alexandre Grenot

Géo17 en quelques mots ?
Sans hésitation : mutualisation, partage, économies et dynamisme.
Le verbe 'mutualiser' prend tout son sens. Si je fais de la politique, c'est pour le conjuguer à tous les temps et l'ancrer dans les esprits. La mutualisation est activée quand on se place à l'échelle d'une petite commune, et qu'elle passe par des faits concrets : mutualisation des salles, de matériels, d'équipes. Au même titre, les données géographiques, les expériences et les savoir-faire sont également faits pour circuler et doivent donc aussi être partagés. Il est également souhaité faire évoluer les comportements des consommateurs, en acteurs de la donnée pour coller au mieux à ces principes.

2017 est une année de transition durant laquelle le pôle S.I.G. a poursuivit son travail dans la lignée des actions engagées les années précédentes. En 2018, quelles sont les actions envisagées ?
Image aérienne, prises de vue par drones qui sont loin d'être une fantaisie, poursuite de la numérisation des documents d'urbanisme et les téléversements sur la GéoPlateforme17 et le GéoPortail de l'urbanisme.

En conclusion, quel est votre souhait pour Géo17 ?
Si j'ai accepté la présidence, c'est pour être dans l'action, et c'est dans l'action qu'on juge un politique dixit Claude Belot. Souhaitant être un facilitateur, vecteur d'énergie pour coordonner et oeuvrer aux côtés des partenaires et des techniciens, je souhaite également que Géo17 soit porté à la connaissance de tous et que tous comprennent son intérêt.
Géo17 doit devenir un dispositif concret et pas qu'un concept. Dans la mesure où son utilité sera remarquée à moyen terme, alors le pari sera gagné auprès des élus et des administrés.

En savoir + : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.